Le canari Timbrado Espagnol

Le canari Timbrado a une histoire, il a toujours était élevé pour son chant
En Espagne dans différentes régions mais principalement au nord ouest de l’Espagne.

Les dénominations physiques du véritable canari Timbrado sont apparus dans les années 1960, auparavant on parlait de canarios del pais (canaris du pays), il a pour origine commune le Raza qui se confondait a une époque.
A l’origine le timbrado est vert, petit (mais moins petit que le raza) environ 12cm, de tempérament bagarreur et nerveux, il a les pattes brunes et le bec plutôt petit.
De nos jours les élevages comprennent des timbrados verts bien sur, mais aussi des panachés et même de souche jaune, voir blanche ce qui reste encore très rare pour cette oiseau.



Ce merveilleux chanteur qu’est le timbrado, son chant n’a nul pareil !
En effet, il chante plus fort et plus rythmiquement que le Harz avec des tonalités métalliques, et moins fort que le malinois sans pour autant ne rien gâcher à sa magnifique prestance.

Le timbrado est un merveilleux compagnon il est gai, robuste, nerveux. Il est le seul canari de chant a pouvoir faire ses tours dans un sens puis dans un autre comme bon lui semble !
C’est un interprète remarquable, un virtuose des sons, il a ce petit coté de folie qui lui permet d’enrichir ses chants d’une façon remarquable en prenant des tonalités sauvages, de ruisseaux, métallique, de castagnette, d’ailleurs son chant se rapproche beaucoup du canari originel (en moins aigus) dont il est issu avec le raza mais sans aucunes comparaisons avec ce premier et ce second puisque le timbrado est sélectionné pour son chant depuis de nombreuses années et rien que pour ça !
Maintenant différentes classes ou écoles de chant sont définis, quoi qu’encore discuté en Espagne, la classique (continuo) plus mélodieux avec des phrases longues et de nombreuses variations, la discontinu (discontinuo) me rappelle les chants sauvages, m’interpelle sur nos devoirs envers la nature et la semi classique (intermédio) qui se situe entre les deux.

un nouveau site pour les aficionados

Voila il est née un vrai site pour les Aficionados du canaris Timbrado

Après un certain moment de réflexion, nous nous sommes attelés à vous créer un site digne de ce nom: Le site de l'ATFETE


http://www.ATFETE.com/


Sur ce site vous pourrez apprécier plus de fonctionnalités, toujours des articles, des reportages, des vidéos, des photos dans sa partie publique mais il y a aussi une partie réservée à nos membres.
Cette partie privée regroupe un collectif d'éleveurs très sympatiques qui s'entraident à promouvoir le canaris de chant Timbrado en France et ainsi faciliter des échanges amicaux entre les éleveurs, faire connaître l’élevage français du canari Timbrado tel qu' il recommandé par la C.O.M, notamment en ce qui concerne la nature du chant, tout en encourageant les initiatives particulières.




BAGUAGE D'UN TIMBRADO

Loading...

mercredi 5 décembre 2007

Evaluation du chant du Timbrado

EVALUATION DU CHANT TIMBRADO
[De la Fédération Ornithologique Espagnole]

1.Questions principales sur l'évaluation du chant.

La première impression st souvent la bonne et a beaucoup d’importance chez un juge, il ne doit pas perdre de temps, donc le canari doit être habitué tout d’abord à chanter dans sa cage qui se trouve elle mêmes dans un box dés que la première lumière s’allume.

Une fois que ce grand pas est franchi cela facilite beaucoup son travail d’analyse musical du chant et des sonorités des tours du Timbrado pour le juge, un petit rappel :

1.1. Qualités sonores

a) Le ton : Le canaris de Chant Timbrado Espagnol émet son chant dans un registre de tonalité plus élevé que le médium Malinois et le basse Harz, on le considère comme ténor des canaris (le Malinois étant le médium, et le Roller le basse) cela ne veut pas dire que son chant doit être plus strident ou désagréable à l'oreille, c’est tout le contraire.

Le registre du Timbrado doit être plus vaste et meilleur que les autres, pour pouvoir mettre en avant ainsi toute sa musicalité, avant tout aux travers des plus belles modulations vocales.

Il ne doit pas y avoir dans le chant des modulations brusques de tonalité qui peuvent donner lieu à des sons qui casseraient le rythme mélodique de chant.

b) L’intensité : L'intensité du chant doit être à chaque instant adéquate. Le canari doit la moduler avec la puissance de son chant et avec une série de variations musicales.

Ce qui embellira admirablement et considérament son chant. On doit éviter l'émission de chant dans une tonalité trop haute (qui semblerait stridente) ou une autre trop basse (degré d’intensité faible).

c) Le timbre : Nous savons déjà que le timbre est la qualité qui personnalise le son et nous permet d'identifier le chanteur. Dans chaque chant de canari Timbrado nous trouvons des passages principaux, trois types de timbre ou de sonorité : métallique, creuse et aqueuse.

RACE

TONALITE

TIMBRADO

HAUTE

MALINOIS

MIDIUM

ROLLER

BASSE

Comme nous le voyons, le timbre de son du Timbrado Espagnol est par définition brillant et métallique; bien que nous trouvions aussi dans son chant des parties de timbre ou de sonorité creuse et aqueuse comme le malinois ou le roller. Il a un contraste plus varié et son chant me semble plus attractif.

1.2. Qualités musicales

a) Le rythme : le rythme d'émission du chant du Timbrado Espagnol ne doit pas être interrompu.

b) La mélodie : en ce qui concerne une succession de sons liés avec un sens musical, elle doit être riche et variée.

c) L’harmonie : étant donné que l'harmonie est l'un des concepts qui sont recueillis dans le formulaire de procédure de jugement nous le traitons dans un autre paragraphe.

2. Les 3 questions qu'il faut se posés?

Pour commencer l'analyse et l'évaluation de différents tours, ceux qu’exprime le canari dans son chant, nous devons nous poser trois questions primordiales :

a) -QUEL TOURS CHANTE LE CANARI ?

b) -COMMENT LES EXPRIME-T-IL ?

c) -OÙ LES CHANTE-T-IL? A QUELLE MOMENT LES CHANTE-T-IL ?

3.-Evaluation des tours

3.1. Identification des tours : c’est la réponse de la 1ère question.

a) Analyse du texte phonétique : (par consones et voyelles) pour déterminer tous les variations distinctes du chant de nos canaris, sa fréquence, elle nous servira dans ce travail dans un classement des tours en faveur de la composition du texte phonétique (limité ou illimité), dans les tours de texte phonétique limité l’identification sera réalisée à travers des consonnes et des tours typiques qui la compose.

b) Etude du rythme d'émission : (continu, semi continu et discontinu), puisqu'il y a certains tours identiques a chacun des rythmes, ils peuvent seulement se distinguer en écoutant la fréquence ou leurs cadences d'émissions.

Dans ce sens ils seront considérés comme tels:

Les tours au rythme continu : ceux dans lesquels le son est succédé et qui ne sont pas perceptibles pour notre oreille qui n’est pas capable de distinguer les différentes syllabes que le canari produit, par le phénomène de persistance sensorielle (notre cerveau croit écouter le même son continu).

Les tours au rythme demi continu : ceux que notre oreille peut déjà distinguer (chacune des syllabes façonnent le tour), bien qu'elle soient émises très rapidement.

Les tours au rythme discontinu : la séparation entre différentes syllabes est encore plus marqués (nous distinguons les différents sons que constituent le tour et qui forment par deux voir plus les syllabes entremêlées).

Ce classement n’est pas obligatoirement a prendre au pied de la lettre (il doit être seulement considéré), puisque le même type de tours peut être émis dans différents rythmes. Par exemple et c’est comme l’exception qui confirme la règle, les cloqueos peuvent être émis avec un rythme demi-continu ou avec un rythme discontinu.

3.2. Analyse des tours : c’est la réponse à la 2éme et la 3éme questions.

a) La pureté de la prononciation :

- défectueux : on distingue a peine les consonnes qui interviennent dans le tour.

- régulier : le son des consonnes prime sur les voyelles.

- bonne : un équilibre dans la prononciation des consonnes et des voyelles.

- Très bonne : les consonnes sont clairement perçues mais elle prime sur le son des voyelles, en faisant que le son semble plus doux et plus agréable.

b) La forme d’émission :

- en faveur du ton : modulé (ascendant, descendant ou ondulé). Les tours émis de forme modulés seront considérés comme ayant plus de valeur, en les classant dans l’ordre des valeurs de plus grande au plus petite dans l’ordre suivant :

une modulation ondulée

une modulation descendante

une modulation ascendante

- en faveur de l'intensité : les nuances musicales ou la modulation de l'intensité, qui consiste dans la capacité du canari à jouer avec l'intensité du son du tour; par exemple crescendo, descendo, forte, fortissimo, piano, pianissimo, …

- en faveur du rythme : c’est la capacité du canari de modifier le rythme musical du tour (par exemple : en augmentant ou en diminuant la cadence d’émission).

- la complexité phonétique du tour : en faveur des consonnes et des voyelles qui interviennent sur celui-ci.

- la durée du tour : la durée du tour ne peut pas être trop courte ou trop longue.

c) La beauté :

LA MUSICALITÉ INTRINSEQUE (du tour lui-même) ET EXTRASEQUE (du tour dans le chant ou la mélodie du canari).

4.-Applicacion des points

En mettant touts les points correspondants aux différents tours (ou a leurs passages), cela nous amène à considérer dans le jugement les détails suivants :

1er- D’une façon objective l'évaluation se réalisera en prenant le recule nécessaire d’une façon objective pour regarder la qualité moyenne des sujets en évitant de valoriser la présence de certains tours au profit d’autres moins bons ou défectueux et/ou, au contraire, trop sévères et de les considérer défectueux.

2e- On notera seulement les tours qui sont de qualités acceptables ou suffisantes. Les tours défectueux, quand a eux ne constitueront pas de motif de pénalité, ne seront pas pris en considération dans le formulaire de procédure de jugement.

3e- L'échelle de ponctuation des différents tours est divisée en trois étapes :

a) Le premier tiers de l'échelle de ponctuation sera assigné à ces tours qui se considèrent réguliers, suffisants ou acceptables.

b) Le deuxième tiers de l'échelle de ponctuation sera assigné à ces tours qui se considèrent bons.

c) Le troisième tiers de l'échelle de ponctuation sera assigné à ces tours qui se considèrent très bons, excellents ou supérieurs.

4e- La pureté de prononciation et la forme d’émission du tour déterminera l’ensemble de l’environnement et de l’appréciation de ponctuation.

5e- La beauté ou la musicalité du tour nous servira à nuancer la ponctuation finale.

L’application schématique des points est la suivante :

TOURS

DÉFECTUEUX

INSUFFISANTS

BONS

TRÈS BONS

De 9 points

ILS NE SERONT PAS NOTÉS

1 à 3 points

4 à 6 points

7 à 9 points

De 18 points

ILS NE SERONT PAS NOTÉS

1 à 6 points

7 à 12 points

13 à 18 points

De 27 points

ILS NE SERONT PAS NOTÉS

1 à 9 points

10 à 18 points

19 à 27 points